“”/

Les séparateurs carburant/eau DAHL fonctionnent différemment des filtres standard


De nombreux filtres à carburant actuels ne sont pas conçus pour éliminer des quantités d’eau importantes. Il sont conçus pour ne fonctionner qu’en une seule étape. Par conséquent, ils doivent être suffisamment poreux pour laisser passer des volumes suffisants, ce qui limitent leur capacité de filtration. Un média plus fin entraînerait des remplacements plus fréquents de l’élément.

Les séparateurs carburant/eau DAHL à double chambre et 3 étapes assurent une séparation de l’eau et une filtration des contaminants efficaces du côté aspiration. Le secret repose dans le cône de dépressurisation breveté du DAHL qui augmente la surface d’écoulement du carburant, assurant ainsi une meilleure séparation de l’eau et des saletés du carburant.

Les séparateurs carburant/eau DAHL offrent une résistance mécanique à l’écoulement inférieure à celles des autres séparateurs, car le carburant ne change que deux fois de direction. Le DAHL élimine essentiellement 100 % de l’eau et la plupart des contaminants du carburant, ce qui élimine la principale cause de défaillance des systèmes d’injection sur les diesels.

Un séparateur carburant/eau DAHL prolonge la durée de vie du système en éliminant les révisions de la pompe et des injecteurs rendues nécessaires par un carburant contenant de l’eau. Quand il s’agit de réparer le système d’injection d’un 6 cylindres diesel, le coût de la main-d’oeuvre seul excède celui d'un séparateur carburant/eau DAHL.

L’installation d’un DAHL réduit la nécessité de réparer la pompe et/ou les injecteurs, ce qui peut facilement immobiliser l’équipement pendant un jour ou deux. Le seul manque à gagner représenté par quelques heures de temps mort de l’équipement peut payer pour un séparateur carburant/eau DAHL.

La plupart des contaminants solides sont séparés par le cône de dépressurisation breveté situé dans le corps avant qu’ils ne puissent atteindre l’élément filtrant. Une couche de papier supplémentaire dans l'élément filtrant est un autre facteur contribuant à la réduction de la fréquence des remplacements. En conditions normales, l’élément peut durer jusqu’à 65 000 kilomètres.

Leur fiabilité est garantie en milieu marin. Les unités marines 75, 100-AL, 100-M, 100-M30, 150-AL, 150-M, 200-AL, 200-M, 200-M30, 200-MMV, 200-MMV30, 300-AL, 300-M, 300-MM, 300-MM30, 300-MMV et 300-MMV30 ont réussi les rigoureux tests U.L. qui comprennent résistance au feu, fatigue due aux vibrations, et résistance aux chocs mécaniques et thermiques. Ces filtres répondent également aux exigences des U.S. Coast Guard pour les applications marines.

Séparateurs carburant/eau DAHL | Détails